COLLECTIF INTER-ASSOCIATIF

LA RÉPONSE DE LA JEUNESSE CONGOLAISE FACE AU COVID-19 PAR LE REGROUPEMENT AUTOUR D’UN PROJET PRÉ-ÉTABLI SUITE A LA E-CONFERENCE ORGANISEE PAR LA FONDATION EBOKO SOUS LE THEME :

Covid-19 en Afrique: le confinement, une catastrophe pour les enfants et les familles pauvres. Comment limiter l’impact sur ces familles en précarités ?

La propagation du virus Covid-19 ainsi que les mesures de confinement nous font craindre l’insécurité alimentaire en Afrique. En effet, certains pays dont le Congo connaissent déjà des hausses de prix, des achats de panique et des perturbations de l’import-export.

LA JEUNESSE EST LE PRÉSENT ET LE FUTUR DE L’AFRIQUE

De nombreux citoyens paniquent en achetant de la nourriture et des fournitures de base alors qu’ils s’isolent chez eux et sont très souvent confrontés aux coupures d’électricité et pénuries d’eau. Le prix des denrées alimentaires a grimpé en flèche. L’annonce de la fermeture des marchés pour permettre des opérations de fumigation a ajouté à la panique, entraînant une ruée folle pour les légumes, les tubercules, le riz, la viande congelée et d’autres aliments. Au milieu de longues files d’attente et d’une forte congestion sur les marchés. Il faut également noter que certaines familles vivent dans l’extrème précarité et fautes de moyens financiers, ne peuvent pas se permettre cette course aux denrées alimentaires. En tant qu’Association, nous nous devons de venir en aide aux personnes vulnérables et dans le besoin.

Face à la progression de la pauvreté et face à la situation actuelle et à l’urgence sanitaire liée a la COVID-19, nous, collectif de la jeunesse congolaise restons entièrement mobilisé pour venir en aide aux personnes en situation de précarité. La solidarité doit continuer à s’exprimer au Congo et ailleurs dans le monde. Avec le collectif nous procéderons à une distribution de denrées alimentaires.

Collectif inter-associatif de la Jeunesse africaine

L’aide alimentaire est plus que jamais nécessaire et revêt toute sa dimension humaine. Au-delà d’un besoin élémentaire, elle est une réponse à l’exclusion sociale.
Face à l’épidémie de coronavirus, la jeunesse congolaise est mobilisée pour distribuer l’aide alimentaire aux foyers les plus vulnérables.

Jusqu’à la fin de l’épidémie de coronavirus, nous souhaitons procéder à la collecte et aux dons de denrées alimentaires que nous stockerons dans un entrepôt afin de procéder à la distribution de ces colis alimentaires par quartier.

Cette activité sera exercée dans le respect de l’ensemble des consignes sanitaires et de sécurité pour protéger les bénéficiaires de l’aide, mais aussi les bénévoles et le collectif inter-associatif. A cette fin, les modalités de distributions peuvent être adaptées : créneaux, utilisation de grands locaux, préparation à l’avance des colis, etc…

Nous formulerons également des demandes destinées aux maires de chaque quartier afin qu’ils nous aident à coordonner cette distribution, avec le concours éventuel d’autres associations, entreprises, etc…

En tant qu’organisation centrés sur les droits de l’homme, le développement durable, la justice économique et sociale, nous nous sommes donc réunies pour définir les principes clés d’une reprise résiliente face à l’actuelle pandémie mondiale, trouver des réponses et encourager l’action collective de la jeunesse africaine.

Les mesures apportées dans le domaine de santé publique et de la sécurité ont des répercussions profondes, elles ont amplifié les crises humanitaires, sociales, économiques. Certaines reflètent des injustices et des inégalités structurelles profondément enracinées dans nos sociétés et systèmes. L’exclusion est de plus en plus présente, les populations vulnérables se sentent seules au monde.

Certaines mesures mises en place pour faire face à ces crises menacent profondément les droits de l’homme et la démocratie. Dans de nombreux pays, les forces militaires et policières appliquent la brutalité pouvant conduire parfois jusqu’à la mort.

Nous souhaitons que les pays mettent en place ou envisagent de renforcer la surveillance sur les bavures policières,

-Renforcer la solidarité en aidant les personnes qui ont perdu leur emploi, du fait de la chute des marchés et de la fermeture des entreprises, et celles dont le travail de soins non rémunéré a augmenté en raison des fermetures d’écoles et des besoins accrus des personnes âgées,
– Lutter efficacement contre les violences conjugales,
– Les inégalités de genre dans le contexte de la COVID-19 sont également au centre des travaux de plusieurs entités des Nations Unies auxquelles la Fondation Eboko a apporté sa contribution. Chacune, proposent des angles spécifiques pour traiter efficacement ce problème exacerbé par la crise,
– Contribuer à rechercher des solutions pour réduire les effets socio-économiques de la COVID-19 sur les femmes,
– Il est important de développer des systèmes de santé inclusifs qui prennent en compte les besoins différents des femmes et des hommes,
– Le renforcement de l’information sur la santé sexuelle et reproductive doit également être prise en compte,
– Le suivi par un psychologue est également nécessaire,
– La mise en place des campagnes de sensibilisation sont également à prévoir pour assurer un comportement équitable entre les sexes pendant et après la pandémie,
– La Fondation Eboko, va mettre en place, un plan de réponse des programmes sociaux sensibles au genre sur du long terme,
– Cette crise sanitaire devrait permettre à nos pays d’améliorer et de renforcer les systèmes de santé africains. En effet, le manque de kits de diagnostics empêche d’avoir une connaissance précise du nombre de personnes infectées par le COVID-19. Cependant, nous connaissons la rapidité avec laquelle le virus se propage et la fragilité des systèmes de santé africains rend la situation particulièrement inquiétante.

Rappelons que la collaboration entre nos différentes structures après la E-CONFERENCE organisée par la Fondation Eboko est fondamentale pour garantir l’efficacité de nos actions concrètes sur le terrain.

Nous avons également pris en compte la proposition de Mr Obambe Gakosso, pour la rédaction d’un livre qui contiendra nos différentes réponses face au Covid-19.

LE COLLECTIF :

Vanessa Claude MAVILA
Noel Karl LEBONDZO
Rick Terry MANDAVO
Félix BOKASSIA
Obambe GAKOSSO
Aminata DIAKITE
Princia ITOUA
Marien Fauney NGOMBE
Merveilles Gouli OTTO
Cédric YAMDJEU
Eudes NGOMA
Vivek URJOON
Kevin Léonce BAOUIDI
Diampate DIALLO
Novelinne TSILA
Bovane MOLAMI
Paris BOUBATH
Fidegnon ADIKPETO
Aurore OKOUMOU