EBOKO UN VILLAGE ABANDONNÉ.

Voilà l’image que se donne tout visiteur aujourd’hui mais la réalité est tout autre.
Eboko est un vaste domaine foncier qui s’étend sur plusieurs milliers d’hectares (forêts, plaines, rivières). Situé à quelques kilomètres de l’équateur (Makoua centre), Eboko à vocation (agriculture, pêche, chasse).
Le nom Eboko se définit en langue Akoua par trois attributs :
Eboko = Bras / Mains : rôles des membres,
Eboko = Cour / Carrefour : rassemblement, accueil et hospitalité,
Eboko = Prendre / Acceptation : Don, Donation.
Son destin s’articule autour de ces trois attributs.
Trois noms mémorables symbolisent Eboko :
Leme, Ipika et Mbangui.
Leme, père et dignitaire d’Eboko était aussi un puissant guerrier mort l’arme à la main (Guerre Eboko – Mohali).
Ipika (déserteur) était l’instigateur de la guerre Eboko – Mohali.
Mbangui était l’héritier et le père de la renaissance d’Eboko.
Jadis, Eboko était un grand centre commercial de produits divers qui regroupait mensuellement les terres et cantons d’Aboua, de Mvoula, de Boya et d’Ozala.
Eboko abritait également une usine d’huile de palme.
Enfin, Eboko est doté d’un Collège d’Enseignement Général (C.E.G NGOUA), opérationnel depuis des décennies.
Alphonse Ongagou Datchou Alphone.

La Famille sur la route de Makoua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :